En cours de chargement...
suivant suivant
Avoir les chaussures de ses rêves au pied du sapin

08 janvier 2014God save your soldes

Tic, tac. L'heure des soldes d'hiver est arrivée. Car, depuis que la collection est sortie en magasin, c'est à dire à la fin de l'été, vous passez des heures sur la boutique en ligne et vous imaginez une vie rêvée où vous pourriez commander tout ce que vous voulez. C'est ce moment où vous avez l'impression que malgré les douze paires de chaussures qui remplissent votre placard, vous n'avez plus rien à enfiler le matin.

Alors vous vous rendez sur l'e-shop, vous cliquez sur "nouveautés", ou "escarpins" et là, vous rêvez avec le site. Une paire sur deux vous fait envie. "Oh, ces ballerines rouges seront parfaites pour aller avec ma robe en jean."





"Tiens, et ces bottines camel à petits talons seraient tellement pratiques quand je porte des jeans." Ce syndrome porte un nom : le "panier imaginaire".





Les arguments arrivent à la même fréquence que les envies. On se trouve des occasions pour tout, des événements à venir pour chaque paire avec laquelle on s'imagine. On cumule les sélections. Le hic, c'est que le panier ne peut pas être validé en tant que tel, sinon vous seriez obligées de renoncer à vos vacances de l'été prochain.





On est toutes les mêmes, nous les filles qui adorons les sacs, les pochettes en cuir lamé, les talons, les bottines, les escarpins qui brillent. On est toutes, au fond, des rêveuses qui s'imaginent un lendemain qui chante, qui brille avec toutes les paires dont on rêve.







Minelli fait de votre rêve une réalité avec l'arrivée des soldes. Une pluie de réductions nous berce et nous remet sur le chemin du raisonnable. Ce sont les mathématiques de la joie : quand les prix sont divisés, notre joie est proportionnellement multipliée.C'est à cette période que le panier imaginaire devient une réalité. Un songe éveillé ….. A vos marques, prêtes ? Rêvez !

Retour