En cours de chargement...
suivant suivant
Folk ou preppy, amies ou ennemies ?

12 novembre 2014Folk ou preppy, amies ou ennemies ?

D'apparence, tout les oppose. Comme deux amies qui sont inséparables mais parfaitement contraires, il y en a une blonde aventurière et une brune sérieuse. C'est le cas des tendances de novembre. On veut du folk aventurier, cavalier, empreint de tons naturels et de douceur décontractée tandis qu'on a aussi envie de preppy irréprochable, de chic basique et sérieusement assumé. Doit-on vraiment choisir ?



Le folk est pour une fille qui voue une passion sans borne pour le camel et le taupe. Elle veut des boots de tous les jours, plates, dans un beau cuir nubuck, pour être à l'aise dans son jean boyfriend et sa chemise à carreaux, qu'elle porte sous une maille douce et réconfortante. Folk oui, mais confort aussi, puisque l'esthétique pour elle ne doit jamais primer sur son confort. Alors, même quand elle est en talons, ils sont compensés ou larges et très stables. Quand il fait froid, elle enfile des bottines recouvertes de fourrure, volontairement destinées à lutter contre les aléas de la température. Et enfin, quand elle passe à l'urbain, ses boots noirs sont à semelles crantées, larges, plus confortables que jamais. Elle veut être une fille, mais ne jamais être girly. A la va-vite, elle passe par-dessus l'épaule une besace inspiration cartable pour vivre son quotidien comme une aventure. Au galop !

L'autre face de la médaille, sa meilleure amie dénommée preppy, elle, se veut plus sophistiquée. Au creux de son coude se trouve un sac en cuir effet croco rigide, qu'on appellerait avec beaucoup d'admiration un sac « de dame ». La fille preppy se veut chic, alors elle va droit à l'élégance. C'est du noir qu'elle porte en majorité, avec une touche ici et là de rouge très femme. Les escarpins sont ses chaussons, elle se sent perchée sur des talons fins comme un poisson dans l'eau. Être une femme, de la tête et surtout aux pieds. Sage mais pas ennuyeuse, raisonnable mais pas rabat-joie, elle cultive le girly autant qu'il le faut. S'amuser avec une paire de babies vernies, oui ! Et comme le preppy est de plus en plus mode, elle s'amuse au-delà des talons fins et raffinés. Les baskets à enfiler, slip-on comme disent les pros, apportent un quotient sportswear minimal chic à sa silhouette.

Le confort et l'aventure d'un côté, le sophistiqué et l'ultra-féminin de l'autre, les deux tendances du moment paraissent constituer deux vestiaires opposés. Mais ne seraient-ils finalement pas ce qui nous constitue toutes ? Un jour folk, un jour preppy. La femme Minelli est plurielle. Comme ces deux meilleures amies qui ont l'air si différentes et dont on parle en disant qu'elles sont complémentaires. Ainsi va la mode Minelli, aussi.

Retour